Atelier 1 : Recyclage matière des déchets d’entreprises et assimilés

La transition est en marche et rien ne l’arrêtera. La loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) fixe des objectifs précis et chiffrés en matière de production et de consommation durable. Le recyclage matière peut ainsi constituer une véritable opportunité pour les entreprises.

« Nos sociétés ont immobilisé un volume important de matière au cours de leur développement : bâtiments, produits manufacturés… Cette ressource immense est encore mobilisable », estime Jean-Charles Caudron, chef du service produits et efficacité matière à l’Ademe. Avec l’éco-conception, le recyclage matière est donc une solution d’avenir limitant l’usage de la matière première vierge qui se raréfie.

Chiffre et visibilité

Une part significative de la LTECV est consacrée à l’économie circulaire, avec des objectifs chiffrés. Elle offre ainsi une visibilité aux entreprises, et notamment aux recycleurs. Pour investir dans une usine de recyclage, il faut en effet sécuriser ses approvisionnements en déchets. Il convient également de s’assurer que des marchés existent pour trouver des débouchés aux matières premières issues du recyclage. « Créer une usine sans flux amont ou sans marché aval est impossible », reconnaît Serge Vassal, directeur de l’entreprise Barbier, qui a mis en place une importante filière de collecte et de recyclage des plastiques agricoles.

Lever les freins

D’autres freins subsistent encore. Certains cahiers des charges imposés par les clients sont très contraignants et excluent, de fait, les matières premières issues du recyclage. Alors que cette « sur-qualité » exigée par les clients n’est pas toujours nécessaire. De plus, les PME et les TPE rencontrent souvent des difficultés pour faire traiter de petites quantités de déchets.

Des expériences sont menées pour améliorer ces derniers points. La CCI de Nantes Saint-Nazaire propose un accompagnement tel que la mutualisation de collecte pour des groupes d'entreprises, mais aussi un outil numérique (ACT'IF) qui permet de géolocaliser les flux pour les mettre à disposition. Les déchets des uns peuvent ainsi devenir la ressource d'un autre.

Avancées…

La réglementation peut, elle aussi, contribuer à encourager le recyclage matière. La LTECV, tout d’abord, qui prévoit la fin de la discrimination envers les produits fabriqués à partir de matières premières issues du recyclage. Désormais il sera impossible, à qualités techniques équivalentes, de refuser dans un appel d'offres l'usage de matières premières secondaires. Les décrets d’application de la loi devraient être publiés rapidement, d’ici à la fin de l’année.

D’autres pistes peuvent être creusées comme la création d’un fonds permettant d’amortir la volatilité des prix. En effet, le marché du recyclé souffre lorsque le prix de la matière première vierge est bas, ce qui est le cas actuellement. Un soutien s'avère nécessaire selon les professionnels du secteur, surtout au démarrage d'une nouvelle filière, et plus particulièrement celle du plastique affectée par un prix bas du pétrole. Ce fonds pourrait être abondé par les industriels quand ces prix sont plus élevés. Enfin, un label pourrait garantir la qualité des produits proposés.

Les solutions passent aussi par les industriels eux-mêmes. Sabine Zariatti, responsable des partenariats industriels de Suez Environnement prône ainsi la signature d’accords de long terme entre acheteurs et fournisseurs. Ils présentent l’avantage, pour le recycleur, de bâtir un business plan et, pour l’acheteur, de sécuriser son approvisionnement.

 

> Atelier 1 : Recyclage matière des déchets d’entreprises et assimilés

> Tous les comptes-rendus des Assises des déchets 2015

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

Fax : 33 (0)2 72 74 79 29

 

L'affiche des 15e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

S'abonner

Genre
* Champs obligatoires

Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK