Pollution plastique des océans

L’indispensable mobilisation contre la pollution des océans, en premier lieu par les plastiques, figurait parmi les thèmes majeurs de la 14e édition des Assises des Déchets, en septembre 2017. Bonne nouvelle en ce printemps : la Commission européenne propose de nouvelles règles pour cibler les dix produits en plastique les plus présents sur les plages et les mers. Une ambitieuse « stratégie plastique », soutenue et relayée par la France.

Le « continent de plastique » qui souille les océans symbolise l’urgence à agir. Les volumes de déchets plastiques dans les mers ne cessent en effet de grossir. Près de 85 % des déchets qui polluent les océans sont en plastique, dont la moitié est issue de produits jetables. Et on estime qu’au niveau mondial entre 5 et 13 millions de tonnes de plastique rejoignent chaque année les océans. Face à ce constat, la Commission européenne a adopté en janvier une stratégie plastique,  déclinée en cette fin mai en une proposition législative qui vise les produits à usage unique - pailles, cotons-tiges, couverts et assiettes jetables… – et les soumet à des rigoureuses restrictions.

Contre les produits à usage unique

Le gouvernement français n’a pas tardé à réagir favorablement à cette « stratégie plastique », qui s’inscrit pleinement dans sa feuille de route pour une économie circulaire. De nombreuses mesures sont déjà en place ou programmées. Après l’interdiction des sacs plastiques non recyclables depuis cette année, les gobelets, tasses et assiettes en plastique non compostables, les coton-tiges en plastique, seront interdits à partir du 1er janvier 2020. La France veut même aller plus loin que ce que propose la Commission : suppression des microbilles plastiques dans les cosmétiques, et objectif 100 % emballages recyclables pour 2025.

Présentée le 23 avril dernier, la feuille de route pour l’économie circulaire du gouvernement français affiche ainsi plusieurs mesures contre la pollution plastique : accélérer la collecte des bouteilles plastique et des canettes (cf. nouvelle génération de « consigne solidaire »), limiter l’exploitation du polystyrène expansé pour les contenants alimentaires, installer des filtres de récupération des particules de plastiques, étendre le principe pollueur - payeur aux emballages professionnels… sans oublier des actions spécifiques pour les mégots de cigarettes.

« Éradiquer le fléau des pollutions plastiques »

« Les propositions de la Commission européenne vont permettre de mettre fin à l’utilisation du plastique à usage unique pour lequel nous manquons aujourd’hui de solutions, se félicite ainsi Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Nous nous réjouissons de prolonger l’ambition que porte la France à l’échelon européen, et nous travaillerons avec la  Commission et nos partenaires européens pour éradiquer le fléau des pollutions plastiques ».

 

Pour en savoir plus

La proposition de la Commission européenne
La stratégie de l'Union européenne sur les matières plastiques

Assises Nationales des Déchets

5 rue Françoise Giroud - CS 16326

44263 NANTES CEDEX 2 - FRANCE

contact@assises-dechets.org

Tél. : 33 (0)2 72 74 79 24

Fax : 33 (0)2 72 74 79 29

 

L'affiche des 15e Assises des déchets

 

 

Actu’Assises

S'abonner

Genre
* Champs obligatoires

Haut de page

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. Pour en savoir plus, voir nos mentions légales.

  Pour accepter, cliquez sur OK